Emi Koussi

Complétez votre palmarès de randonneur en conquérant le plus haut sommet du Sahara! L' Emi Koussi , pièce maîtresse du massif du Tibesti au Tchad, testera surtout votre endurance à travers de longues distances pour pallier ses pentes douces et monotones. Vous cheminerez à travers des paysages torturés, tantôt désertiques, tantôt lunaires, pour parvenir dans les hauteurs et découvrir des trésors volcaniques méconnus. En avant, marche !

Histoire

On ne connait pas exactement la date de la dernière éruption de l'Emi Koussi , mais celle-ci a engendré trois maars. Les coulées de lave basaltiques émises par les cônes de cendre se sont ensuite répandues à travers la caldeira et les flancs du volcan. L'Emi Koussi est à ce jour considéré comme un volcan éteint dont le seul résidu d'activité se remarque au niveau des sources chaudes de Yi-Yerra sur son flanc sud à 850 m d'altitude.

Les premières ascensions de l'Emi Koussi

Si l'on ne tient pas compte de la distance à parcourir, l'Emi Koussi n'est pas bien difficile à gravir. De ce fait, il est compliqué de déterminer sa « première » ascension par l'homme proprement dite. On admet en revanche que les troupes françaises du capitaine Lauzanne ont été les premiers Européens à avoir atteint le sommet du volcan en mai 1915. S'ensuivit l'expédition dirigée par le lieutenant-colonel et géodésiste Tilho en septembre de la même année. Plus tard en 1938, puis en 1957, des explorateurs britanniques, dont l'écrivain Wilfred Thesiger, réalisèrent à leur tour l'exploration de l'Emi Koussi.

La conquête de l'Emi Koussi de nos jours

Du haut de ses 3 415 m d'altitude, l'Emi Koussi situé dans le massif du Tibesti n'est pas seulement le point culminant du Tchad , c'est le plus haut sommet du Sahara. Son ascension garantit l'émotion, en sillonnant les tassilis et les dunes du désert, au détour de quelques sites préhistoriques et d'oasis cachées, puis en arpentant les terres volcaniques beaucoup plus hostiles en compagnie des farouches Toubous.

En route vers l'Emi Koussi

Le départ du trek vers l'Emi Koussi se fait généralement au niveau de la ville-oasis de Faya Largeau , à 790 km au nord-est de la capitale N'Djamena. En quittant la piste principale, vous traversez la région du Borkou en empruntant des chemins pierreux. Vous passez près du village d'Isky depuis lequel vous pouvez voir les premiers tassilis. Le prochain bivouac se situe au lieu-dit Nada, au cœur de petites corniches rocheuses. De là, il faut quelques heures de marche à travers une zone tassilienne pour arriver dans la dune d'Ourty Koussi qui marque le début la randonnée pédestre.

L'étape suivante est le bivouac de Tigui Piton , à 500 m d'altitude environ, où commence l'expédition chamelière, c'est-à-dire que vos bagages vont désormais être portés par des dromadaires de montagne. Vous pouvez visiter la grotte de Tigui Cocoïna pour découvrir des peintures rupestres, avant de mettre le cap sur la guelta Mouzri. Cette dernière forme une cavité naturelle remplie d'eaux de pluie où vous rafraîchir. De là, vous entamez enfin l'ascension proprement dite de l'Emi Koussi. Préparez-vous à quelques jours de marche pour gravir les pentes extrêmement douces et longues jusqu'au sommet du volcan.

Sur le toit du Sahara !

Au bout d'une longue randonnée dans un environnement volcanique à ne pas en finir, vous êtes enfin dans les hauteurs de l'Emi Koussi ! Le volcan se montre gratifiant en vous révélant peu à peu ses trésors. Au milieu de la caldeira, un cratère de 12 km de diamètre ouvre le spectacle : l' Erra Kohor. Quatre accès permettent de pénétrer dans le site : Yono, Miski, Modiounga et I Yera. L'Erra Kohor se décrit comme un trou au natron , mais il est différent de celui du mont Toussidé usuellement prononcé dans les guides touristiques du Tibesti. Le natron désigne tout simplement le carbonate de sodium formant la tache blanche au centre de la cavité. Si l'occasion se présente, n'hésitez pas à descendre au fond du cratère pour voir les Toubous extraire ce minéral aux vertus curatives.

Après avoir profité des panoramas de la caldeira, montez encore plus ! En empruntant le col de Taïtaï , vous arrivez à un promontoire de trachyte à 3 415 m d'altitude. Mission accomplie, vous voilà au plus haut point du Tchad et du Sahara ! En redescendant de l'Emi Koussi, faites une halte au niveau de la petite oasis de Yi Yerra. Enfoui dans les gorges et desservie par une source chaude, vous pourrez y soulager vos muscles endoloris.

Une aventure à vivre avec les Toubous, les voisins de l'Emi Koussi

La découverte de l'Emi Koussi pourrait bien se faire sans les maîtres des lieux, les Toubous, mais l'expérience serait moins authentique. Ce peuple fier et rebelle composé de pasteurs saharo-sahéliens aux chèches colorés connaissent mieux que quiconque l'endroit. Ils représentent d'excellents guides à travers le désert et les montagnes.

Infos pratiques

Comment s'y rendre

Pour faire le trek de l'Emi Koussi , il vous faut tout d'abord atteindre la ville de Faya Largeau , soit en prenant un des rares bus desservant la destination, ou en roulant en véhicule 4x4 depuis la capitale située à 790 km au sud-ouest, soit en embarquant dans un vol en direction de l' aéroport de Faya Largeau.

Depuis la palmeraie de Faya Largeau jusqu'à la dune d'Ourny, il est possible de voyager en véhicule tout terrain. Puis à partir de la dune, des chameaux de montagne seront engagés pour transporter vos effets. Vous continuez l'expédition à pied en passant par le bivouac de Tigui Piton , la grotte de Tigui Cocoïna et la guelta Mouzrijusqu'aux portes de l'Erra Kohor. Pour rejoindre le sommet à 3 415 m d'altitude, vous devez arpenter le col de Taïtaï.

Quand partir en expédition à l'Emi Koussi ?

L'hiver entre novembre et mars constitue le meilleur moment pour explorer le massif du Tibesti et l'Emi Koussi. Vous ne rencontrerez aucune difficulté particulière lors de l'ascension en dehors de la distance, de la logistique et peut-être de l'insécurité sporadique.

Bonjour

Je suis Marc et Guini de "Toumay voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+235 66 24 25 83